Sommeil Santé / JPRS, un congrès éco-responsable

La journée #SommeilSanté

La journée #SommeilSanté qui se déroulera à Bordeaux en octobre prochain aura le label « éco-responsable ». Il est urgent de préserver l’avenir de nos enfants, petits-enfants et générations futures en modifiant nos comportements même si cela nous en coûte.  Améliorer nos connaissances scientifiques lors d’un congrès sans tenir compte de l’absolue nécessité de préserver la planète, notre mère nourricière, n’aurait pas de sens. 

Nos congrès 

Pour aller aux congrès, beaucoup d’entre nous parcourent de nombreux kilomètres et émettent, entre autres, du CO2.  

Sur place nous produisons beaucoup de déchets qu’il s’agisse des documents papiers, des gobelets ou plateaux repas jetables. Beaucoup de ces déchets vont être enfouis ou incinérés entrainant la destruction de matières premières tout en générant de nombreux toxiques.  

Les contenants en plastique et les pesticides qui imprègnent notre alimentation nous exposent à des perturbateurs endocriniens dont on connaît maintenant très clairement les effets délétères importants sur notre santé mais aussi celle des générations futures (en particulier lorsque ces produits sont ingérés par des femmes enceintes). 

 

Les JPRS 2018 et la journée Sommeil Santé sont "éco-responsables" 

Pour remédier à tous ces problèmes, plusieurs actions seront menées lors du congrès 2018 dans trois axes : 

  • Le tri et la non production de déchets. 

Plusieurs poubelles permettront de trier pour recycler un maximum de matières premières. Un gobelet réutilisable sera remis à chaque congressiste. 

  • L’éviction des perturbateurs endocriniens. 

L’alimentation bio, de saison et de proximité sera privilégiée. Les bouteilles plastiques seront remplacées par des bouteilles en verre. Les gobelets seront en polypropylène (seul plastique qui en l’état des connaissances ne délivre pas de perturbateurs endocriniens). 

Les exposants qui ont adhéré à ces actions ont signé une charte dont ils pourront se prévaloir sur leurs stands. 

  • Le « coût carbone » de nos déplacements. 

Une partie de nos inscriptions sera reversée à Planète Urgence (association d’utilité publique) pour planter des arbres. Les déplacements en vélo seront encouragés sur place. 

                                     

Modifier notre nos comportements n’est pas facile et ce congrès ne sera pas écologiquement parfait mais il s’agira d’un premier pas pour l’humanité. 

 

L'avenir

Ces actions seront certainement reconduites et améliorées lors des congrès à venir. Les médecins doivent montrer l’exemple. La prévention primaire fait partie de notre mission ; mieux vaut prévenir que guérir. 

L’objectif secondaire est de sensibiliser chacun des congressistes pour qu’il applique ces mesures dans sa vie quotidienne en rentrant chez lui. Si tel est le cas, les conséquences écologiques de ce congrès seront exponentielles.